Dossiers HEL n°3. Les structuralismes linguistiques : problèmes d’historiographie comparée

SHESL2013 – Numéro dirigé par Christian Puech (avec la collaboration de Jacqueline Léon et Elisabeth Lazcano)

Ce numéro 3 de Les dossiers d’HEL concernant les structuralismes linguistiques prend appui sur les textes fournis par les participants au Colloque de la Société d’Histoire et d’Epistémologie des Sciences du Langage qui s’est tenu les vendredi 4 et samedi 5 février 2005 à l’Ecole Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines (Lyon), sur deux séminaires du Laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques organisés sur le même thème ces dernières années, et sur des contributions nouvelles. Nous pourrions ouvrir un espace de débat nourri de discussions et de textes dont certains, soumis au comité éditorial, pourraient constituer une archive de la question (réédition dans un nouveau format de textes difficiles à trouver).

La « re-découverte » des manuscrits saussuriens a peut-être changé nos représentations de cette histoire. En tous cas, les ouvrages cherchant à donner une image synthétique ou au contraire plus circonstanciée (structuralisme est-européen, américain, européen, réception internationale du Cours de linguistique Générale …) de ce paradigme se multiplient.

Malgré la relative proximité de la période concernée (les années 50/60), le structuralisme est peut-être aujourd’hui un objet historique.  Est-il temps de faire l’histoire du structuralisme? Comment? Selon quelle périodisation? Quel empan géographique et disciplinaire ? Culturel ?

Accès aux textes

Sommaire

Présentation : Christian Puech « Est-il temps de faire l’histoire des structuralismes ? »

I – Saussure/saussurisme ? genèse du structuralisme linguistique,

Gabriel Bergounioux, « Vers le Mémoire, ou comment le structuralisme vint à Saussure »

Jean-Claude Chevalier, »Linguistique et philologie françaises devant l’analyse des structures (1876-1956) »

Christian Puech, « L’esprit de Saussure : réception et héritage (l’héritage linguistique saussurien : Paris contre Genève) »

II – Frontières géographiques et disciplinaires

Jörn Albrecht, « La pénétration des idées structuralistes dans les pays germanophones »

Anne-Gaëlle Toutain, « Entre interprétation et réélaboration : Hjelmslev lecteur du Cours de linguistique générale »

Sergueï Tchougounnikov, « La sémiotique russe à la recherche de son histoire : pour une historiographie de l’ ‘Ecole de Moscou et de Tartu’  »

Stijn Verleyen, « La phonologie diachronique de Martinet, et ses sources pragoises »

Franco Lo Piparo, « Le premier manifeste du structuralisme linguistique : le chapitre 20 de la Poétique d’Aristote »

John Joseph, « Pour une réévaluation des frontières nationales dans la linguistique des années 1930-1960 »

Federico Albano Leoni, « Bühler et le Cercle Linguistique de Prague »

Jean-François Bert : « Marcel Cohen et André Georges Haudricourt : un regard singulier sur la linguistique »,Langage et Société, 2009, 128, 77-97. Article disponible sur Cairn

III – La linguistique hors d’elle-même

Jacqueline Léon, « Historiographie du structuralisme généralisé. Etude comparative »

Béatrice Godart-Wendling, « Le structuralisme dans le contexte de la linguistique américaine », compte rendu

Ronan Le Roux, « Structuralisme(s) et cybernétique(s). Lévi-Strauss, Lacan et les mathématiciens »

IV – Bibliographie

  • Saussure (Editions des textes, Bibliographie secondaire)
  • Sources complémentaires
  • Bibliographie secondaire complémentaire

V – Espace discussion

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Supplément électronique à la revue HEL